Analyse de la pratique de la médiation familale internationale

Dans un contexte de mondialisation des échanges et d’évolution des comportements, la famille prend des contours polymorphes et les couples bi-nationaux sont en constante augmentation avec pour corollaire l’augmentation des séparations/divorces et du risque de  ruptures de liens intrafamiliaux et intergénérationnels.
Au conflit viennent s’ajouter des contextes légaux différents, le choc des cultures, des modes opératoires innovants, divers acteurs professionnels : le médiateur familial doit être en capacité d’adapter et de faire évoluer ses compétences.
L’exercice de la médiation familiale dans ce contexte spécifique confronte en permanence le médiateur aux questions méthodologiques et techniques, à la dimension éthique mises en jeu dans l’espace de médiation.
L’analyse des pratiques lui  permet, dans une dimension individuelle et collective, de pouvoir approfondir ses connaissances tout en interrogeant sa pratique et les difficultés auxquelles il est confronté.

Objectifs :

A partir de la présentation de situations prises en charge par le médiateur ces sessions de formation continue permettent de :

  • Interroger et consolider sa posture de tiers
  • Réfléchir aux conditions requises à ce champ d’application de la médiation (principes éthiques et cadre)
  • Dépasser les blocages et les impasses, et tout particulièrement celles liées au contexte international
  • Ajuster les outils et partager les compétences acquises par l’expérience
  • Approfondir ses connaissances (juridiques, interculturelles, ethno-psychiatriques)

Public visé :

  • Médiateurs familiaux européens en exercice dans le contexte international ou bi-national, titulaire d’une qualification en conformité avec les critères de son pays. Pour la France le diplôme d’Etat est requis.
  • Les séances se déroulent en français.

Contenu et modalités pédagogiques :

Ces sessions se déroulent à raison de trois sessions de deux jours/annuels. Les horaires sont fixés de 9h30 à 17h le premier jour et de 9h à 16h30 le second. Soit au total 42 heures annuelles. Une attestation de présence sera délivrée à l’issue de chaque session.
Le nombre de participants est fixé à six et au maximum huit médiateurs.
Lors de chaque session un intervenant expert (juriste, ethnopsychiatre sera sollicité durant une demi-journée en regard des besoins des participants, le reste du temps sera consacré à la présentation des situations et leur analyse.

Intervenants :

Agnès van KOTE, Médiatrice Familiale, Formatrice

Lieu :

Pour faciliter les transports, l'analyse de la pratique se déroule à Paris, les coordonnées exactes seront transmises lors de la confirmation d'inscription.

Date :

A déterminer

Coût :

Le coût global de ces six journées est de 720€ annuels par personne. Une convention de formation peut être établie, sur demande.

Validation :