Communication non violente en médiation familiale

La communication constructive appelée également communication empathique ou assertive dans certains milieux est basée sur les principes de communication non-violente issus des travaux de Marshall ROSENBERG.

Cette communication  n’est pas une façon de parler mais avant  tout  une « façon d’être » en relation avec soi même et avec les autres, un processus permettant de favoriser responsabilité et coopération.

Cette forme de communication une ressource  très pertinente en médiation : elle permet en effet  au médiateur d’aider les  personnes à s’exprimer et à entendre de manière constructive les ressentis, besoins et demandes éventuelles plutôt que des jugements, reproches ou des accusations, elle favorise  ainsi une qualité de lien et d’interactions en encourageant chacun à être dans une dynamique d’affirmation de soi dans le respect d’autrui.

Objectifs de la Formation

  • Repérer et comprendre, à partir des 4 étapes clés de la communication non-violente ce qui facilite ou entrave la communication
  • S’approprier et intégrer ce processus de communication  dans le cadre des rencontres en médiation

Contenu et modalités pédagogiques

Dans un premier temps,  après une présentation générale de la communication non-violente (son intention, sa philosophie et ses 4 étapes) il est proposé aux stagiaires d’expérimenter concrètement, à partir de différents exercices, le processus de la communication constructive,

Dans un second temps, il s’agit d’échanger et de déterminer ensemble, à partir d’exercices et de mises en situations concrètes, comment la communication constructive peut être intégrée en médiation familiale, tant du coté des personnes reçues que du médiateur.

Cette formation conjugue des temps d’apports théoriques, d’échanges et d’exercices pratiques, à partir de supports variés.

Groupe de 8 à 12 stagiaires

Public visé

Prérequis

Modalités d'évaluation

Validation

Attestation de présence.

Intervenants

Dominique HUGER, formatrice et médiatrice DE.