Médiation familiale et proches vulnérables

Les médiateurs sont de plus en plus confrontés dans leur pratique à des situations impliquant plusieurs membres d’une famille, occupant des places différentes sur l’arbre généalogique, notamment dans les situations de vieillissement, de handicap et de vulnérabilité d’un proche. Frères et sœurs, parents, proches aidants sont parfois démunis dans la prise de décision, qu’elle concerne la personne vulnérable (accueil en établissement, interventions au domicile, mesures de protection, etc…) ou les accompagnants eux-mêmes (répartition des tâches, organisation, aspects financiers…). Ces situations interrogent particulièrement la question de l’équilibre en médiation comme celle de la juste distance du médiateur. Comment intervenir et comment adapter le processus de médiation dans ces situations de vulnérabilité? Ce module se propose d’y réfléchir en termes d’enjeux et de dispositifs.

Cette formation de 28 heures s’inscrit dans les exigences du référentiel de la CNAF.

Objectifs de la Formation

  • Sensibiliser les médiateurs aux problématiques liées à la perte d’autonomie d’un proche
  • Mieux cerner la nature des liens familiaux (fraternels, intergénérationnels)
  • Identifier les types de conflits à l’œuvre
  • Pointer les spécificités de la médiation familiale dans un contexte de dépendance
  • Repérer les points de vigilance et les limites du cadre de médiation dans ce contexte d’intervention.
  • Construire des dispositifs complexes de médiation dans le respect de la déontologie.

Contenu

La formation est envisagée dans une approche dynamique entrecroisant expériences pratiques et apports théoriques.

Elle permet l’appréhension et la compréhension des enjeux liés à la perte d’autonomie d’un proche et des répercussions éventuelles en termes de conflits familiaux.

Éclairages psychologique, sociologique et juridique des concepts clés :

  • Autonomie et dépendance
  • Vulnérabilité
  • Accompagnement et protection
  • Générations
  • Solidarité

Les participants expérimenteront la spécificité de la médiation dans le cadre intergénérationnel, et de son impact sur la posture de tiers. Comment construire un dispositif qui tienne compte à la fois de la singularité des enjeux et de la déontologie ?

  • Analyse de la demande et construction d’un dispositif de médiation
  • Les questions de déontologie à se poser
  • La juste distance du médiateur

La dernière journée est consacrée à l’analyse de la pratique à partir des situations rencontrées en médiation dans une démarche réflexive des participants.

La forme interactive permet une articulation entre l’expérience des médiateurs, les mises en situation pratiques et la théorie, favorisant la réflexion sur la mise en place de ce type de médiation.

La diversité des sujets évoqués est soutenue par l’animation conjuguée de trois formateurs.

Un dossier pédagogique est remis à chaque participant.

Public visé

Cette journée s’adresse à des médiateurs en exercice.

Prérequis

Être en exercice

Modalités d'évaluation

  • Attestation de formation professionnelle
  • En début de formation, vérification de la cohésion entre les attentes et les besoins des participants et les objectifs de la formation
  • En cours de formation évaluation des acquisitions par le biais d’exercices d’application, de sondages et de quizz
  • En fin de formation, vérification de l’atteinte des objectifs annoncés et évaluation complète de la formation en termes de contenus et de moyens pédagogiques

Validation

Attestation de présence.

Intervenants

Anne BOUTEILLE, formatrice et médiatrice familiale DE

Virginie CALTEAU-PERONNET, formatrice, avocat au barreau de Paris, médiatrice DE

Dominique HUGER, formatrice et médiatrice familiale DE